« Une mort secrète » de Richard Ford

« Une mort secrète » de Richard Ford

 

Une mort secrète  (Richard Ford)

 

  Après la lecture de Boussole, je me suis replongé dans les romans américains. J’avais découvert Richard Ford avec Canada alors j’ai attaqué un autre de ses livres : « Une mort secrète » Ce roman c’est d’abord une ambiance, servie par l’incroyable talent de Richard Ford pour brosser les paysages. On est dans le Sud, sur les rives du Mississipi. La beauté grandiose de la nature, la chaleur étouffante,  le monde des « petits blancs », sensuel, sordide, pauvre et vulgaire. C’est un roman sur le désir et la fatalité.

   Robard, le personnage central,  décide un jour de quitter son épouse, de prendre la route du Sud pour répondre à l’appel d’une ancienne maîtresse, qui vit dans le Mississipi avec un joueur de baseball, un homme jaloux et violent.   

Pour la rencontrer, sans éveiller l’attention du mari, Robard se fait embaucher comme garde chasse par un couple étrange qui vit sur une île perdue au milieu du Mississipi. Le soir, il emprunte le bateau de son patron pour rejoindre  la rive et retrouver sa maîtresse. Les amants se cachent, le danger plane, l’ambiance est lourde. Robard comprend que cette aventure va mal finir et, à plusieurs reprises, il envisage de reprendre la route du Nord pour retrouver son foyer. Mais on est dans une tragédie classique et Robard est un héros racinien, conscient mais incapable d’échapper à l’envoûtement du Sud et à son implacable destin.

   Au bout de 20 pages,  un peu déçu par tant de noirceur, j’ai posé le livre, puis le lendemain je l’ai repris pour le poser à nouveau et le reprendre encore et encore, fasciné par cette écriture talentueuse qui crée une ambiance ensorcelante à laquelle le lecteur ne peut échapper.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *