Un coeur intelligent

Un coeur intelligent

 

 

 

Un cœur intelligent

 

Pour nous parler de Philip Roth, François Busnel avait invité Alain Finkielkraut à La Gande Librairie. Le philosophe a évoqué, entre autres, un de ses livres « Un cœur intelligent » que j’ai relu à cette occasion. Savant mais pas trop, cet essais nous apprend à dépasser les mots pour retrouver le sens profond d’une œuvre.

L’auteur a choisi neuf romans dont il nous fait « l’explication de texte »

La plaisanterie de Milan Kundera, Tout passe de Vassili Grossman, Histoire d’un allemand de Sebastian Haffner, Le Premier Homme d’Albert Camus, La Tache de Philip Roth, Lord Jim de Joseph Conrad, Les carnet du sous-sol de Fedor Dostoïevski, Washington Square de Henry James et Le festin de Babette de Karen Blixen. Alain Finkielkraut analyse chacun de ces récits, en extrait la « substantifique moelle » et nous montre comment ces textes peuvent nous aider à mieux comprendre les problèmes de notre monde.

Le roi Salomon suppliait l’éternel de lui accorder un cœur intelligent. Après lecture de ce livre nous n’atteignons malheureusement pas ce but, mais nous avons l’impression d’avoir appris a mieux lire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *