Pierre Michon

Pierre Michon

J’avoue avec honte n’avoir découvert Pierre Michon que cette année lors d’une émission de la Grande Librairie alors qu’il a obtenu le Grand Prix du roman de l’Académie française en 2009. Depuis j’ai rattrapé le temps perdu et j’ai lu deux de ses livres : « Vies Minuscules » (un recueil de nouvelles) et « Les Onze » un extraordinaire petit roman sur un mystérieux tableau représentant les membres du Comité de Salut Public qui en 1794 décréta la politique de la Terreur, une méditation sur l’histoire, sur le pouvoir et la condition humaine. Tout cela dans un style éblouissant, élitiste, un peu archaîque certes mais inoubliable. Un choc que je n’avais ressenti qu’à la découverte de Proust.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *